Schroders: « Trop de court-termisme pour l’investisseur belge »

La volatilité sur les marchés à la fin 2018 a mis en évidence un manque de maturité dans le chef des investisseurs belges, qui ont massivement bougé leur allocation lors de la baisse des cours. Leurs attentes pour la performance future de leur portefeuille sont aujourd’hui nettement plus réalistes. 

...

Envie d'en lire plus ?

Enregistrez-vous ou connectez-vous pour lire la suite. Investment Officer est une plateforme journalistique indépendante à destination des professionnels de l’industrie belge des investissements. 

L’abonnement est GRATUIT pour les professionnels actifs au sein de banques et gestionnaires d’actifs indépendants.