Le FMI trouve les actions et les obligations ‘très chères’

Ce n'est pas une surprise, mais le FMI pense lui aussi que les actions et les obligations sont maintenant devenues très chères. 
Le décalage entre l'économie réelle et l'économie financière laisse également le Fonds monétaire international (FMI) perplexe. Les investisseurs sont extrêmement optimistes, mais nous constatons d'autre part que les dominos commencent à tomber un à un dans l'économie réelle. 

...

Envie d'en lire plus ?

Enregistrez-vous ou connectez-vous pour lire la suite. Investment Officer est une plateforme journalistique indépendante à destination des professionnels de l’industrie belge des investissements. 

L’abonnement est GRATUIT pour les professionnels actifs au sein de banques et gestionnaires d’actifs indépendants.